Un vélo Gravel, pourquoi faire ?

Un vélo Gravel, pourquoi faire ?

Le gravel est un nouveau type de vélo dont la caractéristique principale est la multi-spécialisation.

Un bon gravel doit vous permettre au cours de la même sortie et avec le même plaisir de rouler sur :

Pour cela, chaque élément qui le compose doit être choisit minutieusement en fonction de ça polyvalence et de sa simplicité d'entretien.

Le cadre

Il est évident que pour privilégier le confort il faudra éviter le carbone et surtout l'aluminium.

Si la notion de poids est importante, il faudra opter pour le titane plutôt que pour l'acier, dans les 2 cas la géométrie sera primordiale pour garder du confort vertical tout en maintenant une rigidité latérale propice aux relances.

Car oui, le Gravel incite à la relance si toutefois vous avez fait le bon choix de pneus.

Les pneus  

Le tubeless est incontournable, déjà parce qu'il est plus fiable qu'une chambre à air et surtout parce qu'il va participer au confort général sans nuire au rendement.

Pour une pratique majoritairement sur route nous préconisons du 700x38mm lisse comme l'Hutchinson Overide.

Si vous pratiquez majoritairement hors route :

Le freinage

Les disques hydrauliques en 160mm ont fait leur preuve : fiabilité, faible poids, entretien... et puis ils sont parfaitement intégrés aux leviers de la transmission Sram seule vrai réponse à la polyvalence exigée.

La transmission

Ici nous sommes des inconditionnels du mono plateau. A partir du moment où vous optez pour une K7 10-42, la plage d'utilisation et l'étagement seront à votre avantage si vous choisissez le plateau en fonction de votre pratique : vitesse min, max et moyenne de vos sorties.

Les dents dépareillées des mono-plateaux évitent les sauts de chaîne et allège la transmission.

Les 11 vitesses sont dans l'ordre d'utilisation et un seul levier commande la montée et la descente permettant dans un seul mouvement de changer d'avis sans bouger les mains du guidon.

Le guidon

Même si le cintre d'un gravel ressemble de loin à un guidon de route, il est finalement beaucoup plus évasé en bas pour maîtriser la bête en descente et avec peu de différence de hauteur pour justement avoir les mains pas trop basse dans cette position que certains pourrait caractériser d'aérodynamique.

 

Parution : 30/10/2015

Fil RSS