La genèse d'une embauche

La genèse d'une embauche

Par Geoffrey BUISAN

Après 6 ans d’études d’ingénieur (OUI j’ai pris mon temps, et alors ?)  me voilà les deux pieds dans la mare comme on dit. Naaan je rigole, je ne suis pas tombé dans n’importe quelle mare, j’ai été embauché dans la jeune, dynamique, et prospère marque Caminade !

Le coup de foudre

Mon histoire d’amour avec Caminade avait débuté courant de l’été 2017, j’étais alors en stage industriel pour ma 4ème année de formation à l'INSA de Lyon dans une station de ski où je réalisais des constructions de pistes de VTT de descente. Pour un passionné de ride comme moi, mon quotidien était émancipant au possible.

Après avoir passé les premiers mois de mon stage à vivre la vie rêvée, je ne pouvais plus faire marche arrière. Mon second stage devait être tout aussi passionnant. Et c’est dans cette quête de projets passionnants que j’ai contacté Brice. Oubliez les CV, les lettres de motivation et autres paillettes du genre mais un mail passionné, sincère et concis aura suffit. Je me rappelle avoir dit explicitement à Brice : “L'idée au travers de mes stages, c'est de me plonger dans un projet passionnant parce que je suis passionné. En bossant au bike park, je saute du lit tous les matins pour aller bosser ! Et c'est dans ce genre de dynamique que je souhaiterai réaliser mon second stage”. Au moins, le décors était planté ! J’ai été transparent par rapport à mes pensées subversives.

1551451626.caminade.7.jpg

Cette expérience m’a permis de découvrir l’univers Caminade et de le comprendre. Un vrai coup de foudre ! La marque, les vélos, la philosophie en passant par Mickael (avec l’accent américain comme j’aime bien l’appeler) ou Sylvain alias The grip, le travailleur de fond de cours, bien souvent dans l’ombre d’un Brice charismatique.Une bonne entente partagée puisque mes relations post stage avec l’entreprise sont allées de bon train et nous sommes restés en contact régulier lors de mon dernier semestre d’études à l’INSA Lyon.

La fin des études approchent, la petite voix de mon mental m’envahit et me questionne sur mon avenir professionnel. Courant Décembre, Brice et Sylvain m’invitent à partager une soirée crêpes (Heu non Hélène m’invite car c’est toujours elle qui prépare tout - Heu non,  je m’invite car j’ai un don pour gentiment taper l'incruste chez les gens, certainement mon côté sociable et sympa).

La proposition

Recentrons-nous, ce soir là Sylvain et Brice me font part du plan de développement de Caminade en m’incluant dans l’histoire. Vin dieu comme j’étais excité à l’idée de pouvoir m’investir dans cette entreprise ! En plus de m’inclure dans leur plan de bataille, ils me proposent de venir les épauler dans les choix stratégiques de l’entreprise. Il y a plusieurs types de choix à faire dans la vie, les choix cornéliens, les premiers choix. Dans mon cas, la question ne s’est même pas posée ! J’étais prêt à en découdre.

1551453311.caminade.23.jpg

Mon rôle, mon univers, ma mission

Commençons par mon rôle, parce que les histoires d’amour c’est bien bôôô mais tout le monde sait que ça dure un temps. L’autre temps faut se rendre utile. Mon profil est polyvalent, je viens épauler Sylvain et Brice dans les tâches de gestion et de coordination de la fabrication des vélos collés notamment. De plus, je me suis pris de passion pour la photo, nous avons investi dans un appareil photo compact, je suis donc en charge de capturer nos #afterwork et nos #aventures les plus caliente. Enfin j'ai un faible pour les tâches manuelles, donc certains client verront mon petit prénom sur leur étiquette de suivi de fabrication. En bref, un profil polyvalent pour un quotidien varié !

1551455574.mavic.jeremie.reuiller.1102.2

Le rôle formel (on pourrait appeler ça fiche de poste dans les entreprises bureaucratiques) c’est une chose, mais quand est-il de ma personnalité, je suis bien plus gravity que Caminade. Non, je me suis mal exprimé, lors de sa création  en 2013, Caminade est née avec une forte ADN MTB. Pour rappel, les deux premiers modèles sortis par la marque était le #One4all et le #Simpletrack. Rappelez-vous du plombier le plus rapide de l’ouest, Damien OTON, qui rentrait sans difficulté dans le Top 10 mondial des EWS, au guidon d’un #Caminade. Cependant, Quand Brice et Sylvain ont découvert la pratique du Gravel, ils ont foncé dans cette direction. C’est pour cela qu’on va se saisir de mon arrivé pour remettre un peu de cellules MTB dans l’ADN Caminade. D’ailleurs, 2 nouveaux modèles vont bientôt voir le jour pour une pratique plus #FreeEnduro afin d'aller chiller dans les trails les plus descendant des Pyrénées-Orientales. On vous en dira plus très prochainement.

Enfin ma mission, c’est une volonté commune à celle de toute l’équipe Caminade, qui est de montrer que nous pouvons développer un dogme du capitalisme différent basé sur l’altruisme, le partage de richesse et la minimisation de notre impact sur l’environnement [1]. Montrer que nous pouvons faire différemment ne réside pas simplement dans l’art de philosopher autour de quelques bières, mais passe par l’action. Être embauché au sein de l’équipe Caminade était une occasion rêvée pour être un acteur du monde nouveau. Chez Caminade, nous n’allons pas dans la rue pour manifester. Nous travaillons afin de démoder le vieux monde qui s'essouffle [2]. Comment ?  

  • En vous proposant nos produits fabriqués en France afin de redonner de la valeur à ceux qui fabriquent (CF David et Mika)

  • En innovant dans notre mode de gouvernance libéré et partagé.

  • En adoptant un mode de vie en phase avec nos valeurs. Pour info, nous venons tous en vélo à l’atelier. Je vis dans une cabane de 20m² neutre énergétiquement au pieds de la montagne et nous buvons des bières brassées à moins de 5km de l’atelier héhé.

PS : Ne vous affolez pas en regardant les photos, j’ai fait quelques tonneaux lors de la dernière soirée #PumptrackNight. Un petit trauma cranien et une épaule dans le sac pour ma première semaine de boulot ! Valable non le type ?

 

[1] MUHAMMAD YUNUS. Vers une économie à trois zéros. JC Lattès, 25/10/2017,400 pages

[2] BERNARD WERBER. Le livre du voyage. Le livre de Poche, 1/03/2001, 160 pages

Photos : Baptiste Vignaud & Jérémie Reuiller

Texte : Geoffrey BUISAN

#pumptrack #dirt #ridefree #rideordie #nodignoride #freeenduro #gravity #embauche #YUNUS #WERBER #libérée #entreprise #mondenouveau

Parution : 01/03/2019

Fil RSS