Collage structural

Collage structural

En 2017 nous avons été contacté par l'usine AVIATUBE dont la volonté était de transposer les technologies de l’aéronautique alliant qualité, robustesse, et légèreté à d'autres secteurs industriels.

Leurs tubes légers en aluminium ont la particularité d'être souples comme l'acier mais ne doivent pas être soudés sous peine de perdre cette fantastique propriété.

L'idée était lancer de créer notre premier concept-bike par assemblage de tubes collés.

Nous avons contacté le spécialiste dans le domaine, Axson avec un cahier des charges simple :

C'est l'adhésif époxy structural ADEKIT H9952 qui a été préconisé par Axson qui pour valider la taille de la surface de décollage nécessaire à la résistance d'un cadre de vélo a réaliser 3 séries de tests en laboratoire.

Pour chaque série de test, la force nécessaire à l'arrachement de l'éprouvette ainsi que la surface réelle de colle était mesuré pour en déduire une valeur moyenne de résistance en MPa.

initial

après fluage

après vieillissement

après 3 jours à 23°C 30 minutes à 180°C 15h à 40°C
2h à -20°C
4h à 70°C

23,2 Mpa +/- 1,8

18,1 Mpa +/- 2,1 25,4 Mpa +/- 1,4

soit 235,6 kg par cm² de colle

soit 184,6 kg par cm² de colle soit 259 kg par cm² de colle

Lors de ces essais, il est apparu que si la préparation des surfaces était primordiale, elle était facilement reproductible donc maîtrisable : 

Par contre, la difficulté était de maîtriser la quantité de colle : surface et épaisseur réelles de colle appliquée.

Nous avons donc travailler sur notre propre solution de manchons injectés disposant d'une gorge de double manchonnage servant de réceptacle à colle tout en permettant de doubler la surface de contact.

Le tube en rentrant chasse la colle qui au lieu de fuir remonte de chaque côté et déborde par le devant.

1542274739.stick.png

Sur nos AllRoad, nous utilisons des tubes de 4 diamètres différents. Plus le diamètre est grand plus la surface de collage est importante et plus la résistance à l'arrachement sera grande :

En plus de nos propres tests terrains réalisés avant commercialisation, nous avons torturé le cadre pour son homologation à la norme cycle ISO 4210-6.

3 essais de fatigue de 100 000 cycles chacun :

2 essais de choc :

Nous avions la possibilité ( mais pas les moyens ) d'envoyer 5 cadres : 1 pour chaque test. Nous n'avons finalement envoyé qu'un seul cadre au CRITT de Chatellerault qui a passé avec succès tous les tests et obtenu le numéro d'homologation ES12/17/1899.

Ce système de collage structural nous permet de diminuer les délais et le coût de fabrication des cadres sur mesure, donc le prix de vente.
Trois vélos bénéficient de cette technologie :

 

 

#collagestructural #allroad #longroad #ultraroad

Parution : 15/11/2018

Fil RSS