Equilibrage du ratio

Equilibrage du ratio

https://youtu.be/xBQGZAGC31Q

Mesdames et messieurs attention... Je vais vous faire une chanson... Le sujet en est ambitieux... De mon image je suis soucieux... Dans les années 90, le premier vélo de montagne arrive en France.

On s'empresse de le rebaptiser Vélo Tout Terrain : faut dire qu'avec 3 plateaux, un cadre et une fourche rigide en acier, un ABS cantilever... nonobstant la section des pneus et un guidon mono-position 13&3, on était finalement assez proche de la randonneuse 650B. Quoi qu'il en soit, il nous permet de sortir rapidement des sentiers battus ( et des routes goudronnées ) tout en transformant le vélo en un sport technique à sensations fortes en descente.

On comprend mieux la tendance actuellement de l'assistance électrique qui a finalement pour seul but de rétablir le ratio efforts/sensations.

J’en étais à ces réflexions... Quand tout à coup je me sens con... Assis par terre dans le salon... Je ne fous rien je suis un con... Heureusement que ma copine a soudain l’idée de génie de m'inscrire à La Ramade.

Le terrain de jeu paraît propice à l'utilisation d'un Gravel sauf peut-être la boucle montagne, par ailleurs déconseillée aux VAE à cause des portages techniques ! 60km pour 1700m de dénivelé.

 

L’image contient peut-être : montagne, herbe, plein air et nature

Dans la première montée vers le mont Llaret ( la boucle typée montagne ) j'ai doublé Bernard avec son vélo d'enduro au cockpit d'avion de chasse pour passer le mur du son en descente. Bernard progressait comme une tortue avec la carapace qui lui tenait tellement chaud en montée que quand la pente s'est inversée il descendait comme une mémé. Bernard n'utilise son vélo qu'à 30% de ses possibilités, mais il compte s'acheter un VAE pour essayer de suivre Damien OTON en montée car il en a plein le cul de pédaler. Quoi qu'il en soit il ne m'avait toujours pas rattrapé en bas du Bike Parck édulcoré... à part les 100 premiers mètres de la descente, je me suis gavé !

En traversant Les Angles, j'ai roulé avec Pierre et son vélo de route en carbone de 7 kg raide comme la justice. Il fait des sorties de 2 à 3 heures à 27km/h de moyenne. Quand Pierre rentre, il sens plus sa bite et a mal au cou. Pierre se prend pour Romain Bardet mais n'utilise son vélo qu'à 50%. Pierre roulait en peloton sur toute la largeur de la route pour bénéficier de l'aspiration quitte à passer sous un camion. Pierre a cru que je faisais partie de sa tribu jusqu'à ce que je bifurque dans le sentier de la forêt de la Matte, un must pour le gravel.

Au col del Torn, j'ai rattrapé des copains (...pines ) avec de lourds VTT en aluminium équipés de triple plateaux, de fourche suspendues mal réglées, de pneus à chambre gonflés à 3 bars... pour rien au monde j'aurais échangé avec eux mon Gravel "All-Road" en Inox de 8kg5 équipé de pneu tubeless en 27"5x47mm, de freins à disques en 160mm et d'un unique plateau capable de me faire rouler de 5 à 50km/h.

J'aime le vélo, la nature et je suis pas contre le slalom au milieu des arbres, des cailloux et même des voitures. J'aime envoyer de la braquasse et me challenger dans des montées impossibles car je me sens mieux dans ma tête après avoir farci mes jambes. Je choisi mon matériel en fonction de ce qu'il doit faire réellement et en piochant dans ce qui existe de mieux pour obtenir un vélo léger, confortable, maniable et simple d'utilisation.

En 2017, J'ai mis ma participation : j'ai utilisé mon vélo à 100% de ses possibilités.

1504508694.dev.png

 

https://youtu.be/b2ErnyjgdVA

Texte & photos - Brice EPAILLY

 

#laramade #wtb "byway #mavic #gravel #bike #gravelbike #allroad #caminade

Fil RSS