Pink SimpleTrack, mariage du rose et noir

Pink SimpleTrack, mariage du rose et noir

Voici le SimpleTrack 29″ de Frédéric de Paris. Vélo très original au niveau des couleurs personnalisées mais aussi du montage. Frédéric a su tirer parti des pièces Chris King et Enve que nous proposons en option avec nos cadres. Ce vélo est monté en mono plateau et bénéficie d’un passage spécifique du câble de dérailleur et de la durite de frein arrière comme ce qui se fait sur notre VTT tout suspendu One4All.

SimpleTrack S/M

fourche : Rockshox REBA SA RL axe de 15, pivot conique
jeu de direction : Chris king
tige de selle et cintre ENVE
potence : Syntace F109
selle : Caminade/Essax
freins : Hope Tech X2 / rotor KCNC

Transmission

manivelles SRAM XX1 / plateau direct mount race face 26T
boitier de pédalier sram GXP
cassette XTR 11×36 + pignon 42T one up
chaine XT 10V
cablerie Jagwire
pédales : Crank brother candy 3

Roues

Montage à la main sur mesure par Topwheels
jantes : carbone C23 par Topwheels
moyeux : Chris king
rayons : Sapim CX Ray

Poids de l’ensemble (avec pédales) : 10,570 kg
Frédéric nous indique qu’avec une préparation fourche shift up / pneu AV plus light et pédale eggbeater axe ti on peut descendre à 10,3 kg

La finalité de ce montage était de l’ultra fiable pour un usage marathon et un poids contenu, made in France : mission accomplie !!!!

Les premières impressions de Frédéric :

D’abord son gabarit :
Taille : 1,73m
Poids : 67 kg
Entrejambe : 79cm
Buste et bras « longs »
Hauteur de selle ( axe du bdp / sommet de la selle ) : 70,5cm
Taille de cadre choisie : S/M

« Le poste de pilotage est assez « haut », fourche de 120mm de DBT avec coupelle inférieure du jeu de direction externe. La position me rassure, pas trop typée « XC-nez-dans-le guidon », c’est de bon augure pour les sorties longues/marathons > Pas de douleurs aux lombaires en perspective.

Je me sens bien posé, bien équilibré sur mes 3 appuis avec une tige de selle sans recul, une potence plus longue que ce que m’avait préconisé Sylvain ( oui j’ai un buste long ) et cintre plat de 700mm.
La selle Essax/Caminade semble rigide et inconfortable, du moins visuellement, mais en fait elle se fait oublier dés qu’on s’assoit dessus. Si on est habitué à la selle Italia SLR il n’y aura pas de mauvaises surprises ;-)

Les premiers coups de pédale sont agréables, le vélo est « léger », pas de sensation de lourdeur pour un acier de 10,570kg comparé à mon ancien Lynskey en Titane à 8,6kg.

La combinaison axe de 15 devant / 142×12 derrière + montage roues carbone par François/Topwheels verrouille bien le train roulant. Pas de sensation de flottement dans les relances en danseuses, c’est bien pêchu !!
Les bases courtes du vélo contribuent aussi à cette sensation de nervosité.

Le vélo est facile à lever en bunny-up et la position « haute » de l’avant me laisse penser que je vais pouvoir me lâcher dans le technique descendant.

Voilà pour cette 1ère sortie de réglage, je suis HYPER content du résultat, tant sur le plan visuel que sur celui des sensations ! »

Merci à Frédéric pour ses impressions et ce joli montage qui nous fait vraiment plaisir !

Fil RSS